dimanche 29 mars 2009

Istikhbar Sika par Beihdja Rahal




Un poète soufi anonyme traite de manière originale le thème de l'attente nocturne du bien-aimé. Ici, l'amant résiste à la tentation du sommeil en évoquant Celui qui "ne dort jamais et qu'aucune distraction ne détourne de ceux qui recherchent Sa Présence". Vivant au coeur de Ses "amis intimes", Dieu devient le seul but de leur quête.

كيف ينام العاشق و الحبيب يقضان
مذ سكنت قلبي و عبدك ولهان
أنت قصدي و جوارك جنّة رضوان
فانعم بالوصل قبل فواة الاوان


Kayfa yanâmu al-'âshiqu wa-l-Habîbu yaqdân
Mudh sakanta qalbî wa 'abdu-Ka walhân
Anta qasdî wa djiwâru-Ka djannatu Ridwân
Fa-n'am bi-l-wasli qabla fawâti l-'awân

Comment l'amant peut-il trouver le sommeil
alors que veille le Bien-Aimé ?
Depuis que Tu as habité mon coeur
Ton esclave est éperdu d'amour
Tu es mon seul but, et Ton voisinage
est le paradis de Ridwân
Comble-moi par notre union
avant qu'il ne soit trop tard.