lundi 19 octobre 2009












(...) La beauté, par nature ne supporte pas d'être voilée
Le beau visage ne peut endurer le voilement;
Et si tu fermes la porte à la belle face,
Elle se montrera par une autre ouverture.

C’est cette Beauté qui partout s’est manifestée [dans les beautés des mondes],
Bien qu’Elle-même se soit retirée derrière un voile aux yeux de tous les amoureux.
Quel que soit le voile [de beauté] que tu voies, c’est Elle [la Beauté].
Quel que soit le mouvement d’amour, c’est Elle qui le meut.
L’amour [de cette Beauté] est la source de la vie du coeur,
Et par cet amour l’âme est comblée de bonheur.
Tout coeur amoureux des beautés charmantes
Qu’il le sache ou l’ignore n’aime au fond que la seule Beauté.


Autre extrait en anglais:

“Hidden behind the veil of mystery, Beauty is eternally free from the slightest stain of imperfection. From the atoms of the world, He created a multitude of mirrors; into each one of them He cast the image of His Face; to the awakened eye, anything that appears beautiful is only a reflection of that Face.

Now that you have seen the reflection, hurry to its Source; in that primordial Light the reflection vanishes completely. Do not linger far from that primal Source; when the reflection fades, you will be lost in darkness. The reflection is as transient as the smile of a rose; if you want permanence, turn towards the Source; if you want fidelity, look to the Mine of faithfulness. Why tear your soul apart over something here one moment and gone the next? “

~ Jami, translation by Andrew Harvey and Eryk Hanut – ‘Perfume of the Desert’


Djami
Né le 18 août 1414 à Djam (Afghanistan) et mort le 19 novembre 1492 à Hérat (actuellement en Afghanistan) Djâmi est un des poètes iranien les plus réputés du XVe siècle, et un des derniers poètes soufi de Perse.







Étoile du coeur de la nuit
Malgré l'obscurité, tu luis.


Comme un grain de beauté,
Dans le firmament, tu scintilles ;
Au nomade perdu dans le désert,
Tu indiques le chemin.
À l'amoureux éperdu,
Tu tiens compagnie
Toi seule, connais sa peine
Et apaises son coeur déchiré.

Étoile du coeur de la nuit
Malgré l'obscurité, tu luis.

Et quand vient le jour,
Et que tu disparais,
C'est dans mon coeur que tu te réfugies.

Étoile du coeur de la nuit
Malgré l'obscurité, tu luis.


كلام حب عن لساني عابر
منه أتاني وإليه راجع
لقد شاء الذي وحده يشاء
إن العبد مجلاه حين يخضع
عندما أحب عبدي فأصير
يده وعينيه وما يصنع
قلت إني أحب من أحببت
يا من يوحي لي ما أسمع

Paroles d'amour, traversant ma langue
venant de Lui et vers Lui s'en retournant
Ainsi a décidé Celui-là Seul qui décide!

Le serviteur devient le lieu de Sa théophanie
Quand il Se soumet à Sa décision!
" Quand J'aime mon serviteur, Je deviens
sa main, ses yeux et tout ce qu'il fait!"

j'ai dit " Mon Dieu! j'aime celui que Tu aimes
Toi qui m'inspires ce que j'entends!

Saadane Benbabaali

Aucun commentaire: