jeudi 13 janvier 2011

"LES MOTS" par Saadane Benbabaali

Les mots sont des pierres précieuses

rivalisant d'éclats et de valeur;

ils sont étoiles dans un ciel obscur,

perles étincelantes sur la page noire du firmament;

les mots sont des fruits de toutes les saisons

offrant chacun son goût et sa saveur;

Les mots sont des arbres centenaires

donnant des fruits doux ou des fruits amers;

les mots sont des fleurs, au bord des chemins,

Revêtues par le Seigneur d'incomparables parures ;

Ils sont fleurs d'intérieurs ou de jardins

Étalant leurs couleurs, exhalant leurs parfums;


Les mots sont de beaux nuages,

vaisseaux ailés invitant au voyage;

les mots sont comme des eaux vives

portant nos espoirs de rive en rive;

ils sont le sable chaud du désert,

or fin et dunes aux formes lascives;

les mots sont comme les vents

Qui sait d'où ils viennent et où ils vont?

les mots sont d'étranges comètes

flammes issues de la langue du poète.


Ils sont de douces caresses

pleines d'amour et de tendresse;

ils sont des oiseaux de passage

partant à tire-d'aile vers des contrées sauvages

les mots sont comme des rocs:

cruels, durs et secs.

Les mots sont des coupes de cristal

si fins et si fragiles.

Les mots sont des armes redoutables

qui défendent et qui agressent;

ils sont des lances et des épées

capables de blesser et de tuer;

Ils sont vérité, ils sont mensonge

invitant à la paix, incitant à la guerre;


Les mots sont des images

qui égayent nos paysages;

ils sont les cinq doigts de la main

unis et solidaires;

ils sont des chiens

obéissants et fidèles;

ce sont des chats libres et sournois.


Les mots sont des plaintes qui brisent nos coeurs;

Les mots sont des orages

effrayants pour nos esprits d'enfants

Ils sont éclairs, ils sont tonnerre

semant la peur et la frayeur.

Ils sont feux, ils sont flammes

ils nous éclairent et ils nous brûlent.

Ils sont la pleine lune et le visage de l'Aimée;


Ils sont l'Étoile du Nord, ils sont Vénus

guidant le nomade dans le désert;

Les mots se font tempêtes

dévastant tout et que rien n'arrête;

ils sont vagues douces, vagues violentes

qui caressent ou qui emportent;

Ils sont tentes, ils sont roulottes,

demeures de nomades ambulantes;


Ils sont incantations et prières

adressées au Seigneur;

ils sont paroles sacrées

de la Tora, des Vedas, des Évangiles ou du Coran;

Ils sont les Tables inscrites pour Moïse

avec le feu sur le flanc du SinaÏ

Ils sont mantras

que répètent les sadhus sans fin

Ils sont "Iqra au nom de ton Seigneur

qui a créé les Cieux et façonné la terre";

Ils sont "Bouraq", cheval ailé

coursier-éclair pour Le Prophète;

Ils sont vers, ils sont versets

chants de poètes ou visions d'ascètes

Ils sont des parchemins codés

Que ne comprennent que les initiés;


Ils sont des murs, ils sont des fenêtres

séparant des frères ou menant à l'amour;

ils sont des hymnes guerriers menant à la mort

ou symphonie fraternelle qui rassemble et unit.


Saadane Benbabaali, Paris le 14 Sept 2010

1 commentaire:

user a dit…

M.Saadane Benbabaali; Permettez-moi de vous dire que vous êtes un grand homme qui vit dans l’anonymat. Vous êtes une fierté de la civilisation humaine.
Quand j’ai lu vos poèmes et vos articles, j’ai pensé à Isaac Asimov, Albert Einstein....
Quand j’ai lu ton poème « "LES MOTS" par Saadane Benbabaali”
automatiquement j’ai pensé à ces grands hommes. Une fois j’ai passé les yeux sur ce que vous écrivez (mots, phrases et paragraphes) je les retiens et je les garde pour la vie.
Seuls quelques grands hommes qui ont fait leur magie sur ma petite mémoire et la rendre un trou noire qui absorbe tout autour d’elle.
Mille merci, de rendre confiance en moi.

Omar EL HADDAD